Des associations demandent des journées Burkini dans les parcs aquatiques

lundi 24 février 93440 Partages

Des associations demandent des journées Burkini dans les parcs aquatiques

Plusieurs associations dites culturelles, demandent aux municipalités des journées Burkini dans les parcs aquatiques. A l'instar de l'association culturelle du nord de Marseille, qui a privatisé un parc aquatique et demandé aux participants de ne venir qu'en burkini, d'autres associations réclament à présent que ce soit possible sur les plages quelques jours par été.

Le burkini est un maillot de bain féminin, qui couvre le corps de la tête aux genoux. Il est généralement porté par les musulmanes en présence d'hommes et de jeunes garçons de plus de 10 ans.

Les associations déplorent le manque d'espaces réservés aux musulmanes et aux femmes en général. Elles sont obligées de privatiser les parcs aquatiques, à grands frais, pour profiter d'une journée ensoleillée avec leurs enfants. Mais doivent tout de même porter un burkini, en raison de la présence de maîtres nageur hommes.

Si certaines piscines municipales ont franchit le pas, en réservant un jour par semaine aux femmes, les parcs aquatiques et les plages restent encore difficilement accessibles.

L'objet de la demande, est de réserver une journée par semaine, aux femmes et garçons de moins de 10 ans, dans les espaces nécessitant un maillot de bain. Pour le moment, la demande porte sur les piscines et les parcs aquatiques, mais il se pourrait qu'elle s'étende aux plages publiques.

Un aménagement serait nécessaire sur les plages publiques, en cachant une partie de l'espace avec des paravents, il ne serait alors accessible qu'aux femmes et enfants en bas âge.
De même pour les parcs aquatiques et les piscines, il faudrait que les maîtres nageurs soient des femmes, pour que les musulmanes ne soient pas obligées de porter un burkini.

Grace à ces espaces réservés, et journées spéciales, les femmes musulmanes et les femmes désireuses de ne pas se dévêtir devant un homme, la liberté de tous sera préservée.

En attendant l'examen de cette requête, le burkini semble une bonne alternative, encore faut-il que les parcs aquatiques et les piscines l'acceptent.