La délation rémunérée pour lutter contre le terrorisme

vendredi 17 janvier 18960 Partages

La délation rémunérée pour lutter contre le terrorisme

Le gouvernement veut remettre en place la délation, mais rémunérée, pour lutter contre le terrorisme et autres comportements suspects. Chacun pourra, via un numéro dédié, dénoncer son voisin pour radicalisation religieuse, traffic de drogues, blanchiment d'argent et même les caisses noires des commerçants.

Si la délation conduit à l'arrestation de la personne dénoncée, le délateur sera rémunéré à hauteur de 10 pour-cent de la valeur des saisies. Un système déjà mis en place pour les indic officiels, mais il y a une volonté de l'étendre au plus grand nombre, pour une meilleure efficacité.

Les anglais ont déjà la délation sur la base du bénévolat, ce qui fonctionne avec succès. Ainsi, les délinquants se font dénoncer par les retraités qui passent leurs journées à leur fenêtre. Les retraités et chômeurs se sentent valorisés et utiles à la société grâce à cela.